Logo Kanton Bern / Canton de BerneDirection de l’intérieur et de la justice
  • de
  • fr

Bilan de la législature

Ma première législature en tant que directrice de l’intérieur et de la justice (DIJ) touche à son terme. J’ai saisi l’occasion pour tirer, avec les offices de ma Direction, un bilan rétrospectif, sur la base du bilan intermédiaire que nous avions établi à la mi-législature, en juillet 2020.

Par le passé, la DIJ a souvent été qualifiée de «Direction fourre-tout»; pourtant, la diversité, les thèmes transversaux et les interfaces avec les autres Directions lui confèrent un rôle clé: à la DIJ, nous pouvons agir sur des domaines ayant une grande importance politique et contribuer efficacement à la qualité de la vie et de l’habitat dans le canton de Berne. La DIJ assure, dans d’innombrables domaines, un service public de qualité à la population, aux milieux économiques et aux autorités.

De mon point de vue, l’aménagement du territoire doit servir de levier pour favoriser des évolutions positives et empêcher des répercussions indésirables sur les êtres humains et l’environnement. Il doit avoir pour objectif de contribuer à lutter contre le mitage du territoire et à protéger les paysages bernois. Dans un autre domaine, nous sommes parvenus à renforcer l’engagement du canton de Berne en faveur des familles: 30 millions de francs supplémentaires sont désormais consacrés chaque année à la réduction des primes d’assurance-maladie des familles à petits et moyens revenus. Enfin la situation des enfants et des adolescents ayant un besoin particulier d’encouragement et de protection a pu être améliorée grâce à l’introduction d’un nouveau modèle de pilotage, de financement et de surveillance.

«Agir à l’ère numérique, tout simplement» – ce slogan guide la Direction depuis mon entrée en fonction. Les grands projets eBau et ePlan font entrer les procédures d’octroi du permis de construire et d’édiction des plans dans l’ère numérique. Nous avons également pu développer toute une palette de prestations en ligne, dont notamment: inscriptions au registre du commerce par voie numérique, informations sur la propriété par l’intermédiaire du géoportail, communications officielles sous forme électronique (eFOA) et carte numérique des religions. Témoin des nombreux progrès réalisés, le bilan ouvre aussi de nouvelles perspectives.

En ce qui concerne les structures et l’égalité des sexes aussi, des objectifs importants ont pu être atteints: à partir de 2022, les contenus et les ressources seront pilotés de manière cohérente et centralisée après la réorganisation du Secrétariat général. Les bureaux du registre foncier sont désormais placés sous une direction centrale, ce qui doit leur permettre d’améliorer la coordination et de gagner en efficience. Enfin, la part de femmes parmi les cadres supérieurs ainsi que les engagements à temps partiel augmentent constamment.

Je remercie chaleureusement les collaboratrices et les collaborateurs de la DIJ pour leur engagement. Les succès n’auraient pas été possibles sans leur motivation et leurs compétences. Mes remerciements vont également aux partenaires de la DIJ, au contact desquels nous nous améliorons constamment. Enfin, j’exprime ma gratitude aux autres membres du gouvernement pour le climat de confiance qui règne au sein de notre collège.

Ce que nous avons déjà accompli me motive à continuer de travailler ensemble, lors de la prochaine législature, en vue d’atteindre les objectifs fixés et de faire progresser le canton de Berne.

Evi Allemann, conseillère d’État

  • Slogan de la DIJ «Agir à l'ère numérique, tout simplement»

  • Communiqué de presse Bilan de la législature 2018 - 2022

  • Dossier «bilan de la législature 2018 - 2022»

  • Bilan intermédiaire à mi-chemin de la législature -  juillet 2020

Partager